Pennes-Mirabeau Cadeneaux RUGBY
Toujours plus haut avec panache !

Remise des maillots chez notre partenaire "V & B"

 
 

nous étions pourtant prévenus

Nous sommes revenus de notre déplacement à Digne avec des résultats mitigés : victoire 24 à 18 en réserve et défaite 27 à 18 en première.
Quels enseignements tirer de cette journée? Oh plusieurs, c'est certain.
A commencer par s'assurer de demander à SUMA de ne plus nous affecter un bus scolaire parce que niveau confort c'est limite, même si cela n'a pas empêché Big de dormir, en même temps il y a deux choses pour lesquelles il est impossible d'empêcher Big de faire : donc la 1ère, de dormir en bus et la seconde, de mettre de la pitance dans sa bouche dès qu'il la détient en main !
Ne pas confondre les gilets jaunes avec des képis bleus quand tu veux couper un rond-point. Certes, ça paraît évident mais pas pour tout le monde et nous, nous avons la chanc...euh le malh...la chan...et nous nous avons dans le club le seul mec au monde capable de cet erreur (à jeun) ! Quoi que, connaissant que trop bien le père de ce dange...euh de ce tête en l'...mmmhhh,  de cet énergumène, je suis en droit de me demander si tout n'était pas calculé histoire d'un peu faire le fringant devant sa biche vu que, sur le terrain c'est pas avec son envie de vomir qu'il a brillé ?!? Bon, Odin, le valhalla n'est pas encore acquis !?!
Même Jésus, qui était pourtant prêt à tendre l'autre joue, sait que dans une bagarre générale tu n'y vas pas pour dire mes frères calmez-vous. Bé Calu, lui qui croit que la bible ne fait pas le moine et que la piété c'est pour dire qu'une fille a lâché une caisse (elle a piété...non mais je n'ai aucune prétention en jeu de mots), maintenant il a compris que s'il veut éviter que la multiplication des pains se fasse sur sa gueule il vaut mieux être agnostique dans cette situation.
Nous savions que la partie serait dure, mais pensions nous qu'en "offrant" un essai dès la première minute, qu'en jouant en infériorité quasiment une mi-temps, qu'en désignant Simon et Axel comme "Jeffrey" pour les retours en bus ça nous faciliterait la tâche ?
Evidemment non, sauf pour le dernier point où ils s'en sont plutôt bien sortis et pourtant la partie là aussi s'annonçait rude.
Peut-être étions nous mieux préparés pour cette mi-temps que pour les autres, en tout cas pour celle-là il n'y a pas eu de passage à vide...
 

des chiffres et des chiffres


Victoire 35 à 20 chez Pierrefeu. Selon les derniers chiffres du ministère de l'intérieur, 70710 personnes sont incarcérées à ce jour en France. Ce chiffre passe à 70724 chaque fois que Pierrefeu joue à domicile (voir photo et n'oublions que eux aussi ont des remplaçants).
Victoire avec 15 points d'écart...15, comme le nombre de km/h au-dessus de la limite autorisée si l'on ajoute les vitesses de Cyril et Momo lorsqu'ils ont déclenché la foudre au 3000 lux...3000, comme le nombre de piqûres de moustique recensées sur Nourdine à la fin du match, piqûres auxquelles il faut ajouter les 42 culicidés gobés lorsqu'il expliquait à tout ceux qui devait l'entendre, qu'avec cette pénalité de Maxence nous étions à  l'abri de 2 essais...2, le nombre d'essais de Gitano dont un avec 4 rebonds. Pas des rebonds du ballon, 4 rebonds de son corps lorsqu'il a plongé...4, comme la note technique donné par l'arbitre à Pépite lorsqu'il lui a dit avant une entrée en mêlée "ne me pénalisez pas, je ne sais pas jouer. Monsieur le 16, c'est pas drôle...16, comme la hauteur du coup de pied d'occupation de Baptiste. Belle hauteur, dommage qu'en distance ce fût moins 5 mètres...5, comme le nombre de lancers foirés par Maxou, mais est-ce qu'on peut considérer que ses 71 placages compensent ces défaillances...71, comme les points de suture que se sont mutuellement offert Fabrice et Cédric en se filant un coup de melon, 2 pour Cédric et 69 pour Fabrice...69, comme la position dans laquelle nos jeunes ivrognes qui bringuent les veilles de match aimeraient finir ces soirs là alors, tant qu'ils assurent le lendemain on dira rien, on dira rien, mais au premier manquement, ils auront droit à zéro mot, si on enlève les insultes...zéro, comme la capacité physique de Maxence de se remettre d'un week-end de frotti-frotta !
 

à y regarder de plus près

La réception d'Antibes a vu notre réserve faire match nul, 10 à 10, et notre première gagner 17 à 15.
Alors, à y regarder de plus près, on aurait pu espérer un meilleur dénouement pour nos réservistes et on se satisfera pleinement de cette victoire étriquée, mais méritée, de la une.
Ouais, à y guincher de plus près, notre B a (de nouveau) manqué d'efficacité à l'approche de l'en-but adverse et notre une a quand même la faculté à se compliquer la vie au lieu de revenir à des choses simples quand il faut se rassurer.
Et puis, à y regarder de plus près, on peut se satisfaire de l'investissement de l'ensemble de nos joueurs même si, à y zieuter de plus près, on a quand même des gonzes bizarres dans ce club...
Théo, un centre qui joue en tronche ou un pilar qui joue au centre ? Un schyzo c'est la seule certitude.
Nos Cédric. Un qui après la douche se met un peignoir tout droit sorti d'un boulard des années 80 et qui, à contrario, a un lancer en touche du futur car avec un mouvement de bras cosinusoïdal, et l'autre qui pour son premier match, se permet de marquer deux essais, soit plus que JP en une carrière.
Pépite qui, après avoir mixé le personnage de Billy le kid du silence des agneaux et de Elisabeth Berkley sur l'affiche de Showgirl, nous a hier mixé l'adresse de François Pignon dans La Chèvre et les départs de Kieran Read derrière une mêlée.
Camille qui a fait un match plein, aussi plein que la fatigue qui remplissait ses yeux...ou non, beaucoup plus. Aussi plein que ses gamma GT un samedi soir avant qu'il devienne daron et que du coup, son manque de sommeil n'était pas du aux mêmes raisons.
Léo a des airs de Momo. Momo avec ses lunettes de soleil a des airs de maître Gims. Faut-il en déduire que Léo c'est maître Gims sans lunettes ? En tout cas il a été maître dans les airs et même plus.
Baptiste confond vitesse et précipitation, c'est ce qu'on appelle un éjecteur précoce.
Steven aime trop taper au fond...euh, taper au fond du terrain quand il cherche une touche pardon.
Fabien s'est plaint d'avoir la gorge sèche après avoir bu trois gouttes d'alcool de menthe, chose qui bizarrement ne lui arrive pas quand il boit trois litres de Captain Morgan !?!
Pierrot s'en sort bien car cette saison il n'y a pas (encore ?) de cagoulin alors il a fait un très bon match mais n'oublions pas qu'il est cagoulin à vie.
Il est aujourd'hui temps de révéler à Odin qu'il était sur la feuille de match avant tout pour faire refroidir sa biche.
Victor a délivré une belle prestation, belle au point que Nourdine lui crie - attention on s'assoie -..."bien Vicky !"
Après avoir entendu ça, j'ai fait un coup d'hypo mais, quand j'ai voulu prendre un dragibus pour faire remonter ma glycémie, il n'y en avait plus. Entre Roukboul qui en mange trois pour deux pas faits et Cyril qui en mange un toutes les secondes impaires c'était la pénurie…
AH ! Et à y regarder de plus près, sur la photo, ce ne sont pas les baloches de Big qui traînent par terre !?!
 

Tonton du bled

Hé Cyril, les sacs ils sont trop lourds !
Aaahhh allez, montez dans le minibus !
Regarde Pierrot il s'en va
Monte monte, monte Pierrot, hey Amigacciu
Allez, monte monte
Allez on y va, on y va
Hey Momo Nourdine
Tonton du bled
Pour tout les pinsut
Ceux de la métropole

Nos corses voulaient rester sur l'ile, Nourdine a dit lé lé la
Allez on veut pas revoir les Nobile, lé lé la
Alors dans l'avion on se met côté hublot même si c'est futile, lé lé la
On ira finir notre brocciu là-bas, oua oua oua

Nos corses voulaient rester sur l'ile, Nourdine a dit lé lé la
Allez on veut pas revoir les Nobile, lé lé la
Alors dans l'avion on se met côté hublot même si c'est futile, lé lé la
On ira finir notre brocciu là-bas, oua oua oua

Minibus chargés, allez montez les yeux pas propres
Juste un instant que Claude finisse sa clope
Nombreux pour être sur la feuille de match
Chacun a pris un peu de cash
Le plein de café et de gallup pour bien caguer
Pierrot t'as une adresse où bien manger ?
Direction l'airport essaie de pas te faire flasher
On est à la bourre mais restons entier
Plus d'une heure d'embarquement c'est Guantanamo
Et en plus en arrivant il n'est pas prévu de faire l'apéro
Alors l'arbitre c'est comme la métèo
On fait avec mais il nous l'a mis gros
Vu que nos corses ici c'est pas leur quartier
On n'a pas été vraiment encouragés
On perd 16 à 15, d'un point au final
Alors oui, dans l'anal, même bien fait ça fait mal

Nos corses voulaient rester sur l'ile, Nourdine a dit lé lé la
Allez on veut pas revoir les Nobile, lé lé la
Alors dans l'avion on se met côté hublot même si c'est futile, lé lé la
On ira finir notre brocciu là-bas, oua oua oua

Nos corses voulaient rester sur l'ile, Nourdine a dit lé lé la
Allez on veut pas revoir les Nobile, lé lé la
Alors dans l'avion on se met côté hublot même si c'est futile, lé lé la
On ira finir notre brocciu là-bas, oua oua oua

Le voyage s'est bien passée et l'accueil a été sympa
Au bar pas de gazous mais du Corsica cola
Il n'a pas fait chaud mais encore moins froid
Mais des filles en maillot il n'y en avait pas
Y'avait que Guigui l'amoroso et sa parka
Sinon le repas sportif c'était sympa
Mais pas moyen d'avoir du lonzu ou de la coppa
Et un bout de fromage pour ceux qui n'en mange pas
Les locaux de l'équipe ne servent à rien
Même pas foutu de trouver un morceau de pain
Et pour le retour tu crois qu'ils auraient prévus quelque chose
Une bouteille ou deux qui contient du vin rose
Du Patrimonio ou même du Fiumicicoli
En plus c'est pratique c'est du vin de Sartène
Mais c'est pas pour rien qu'il est cagoulin à vie l'autre hyène

Nos corses voulaient rester sur l'ile, Nourdine a dit lé lé la
Allez on veut pas revoir les Nobile, lé lé la
Alors dans l'avion on se met côté hublot même si c'est futile, lé lé la
On ira finir notre brocciu là-bas, oua oua oua
 

il nous a manqué un petit quelque chose.

Nos premiers matches à domicile de la saison ont connu des fortunes différentes, même si on soulignera le plein engagement de l'ensemble de nos équipiers, à part peut-être Julien Arias mais bon, ça fait 20 ans qu'il n'est plus au club !?!
Hein ? Quoi ? C'est pas Julien Arias, c'est "moins gros qu'en début de saison" Ju dont on peut regretter qu'il n'ait eu que deux minutes pour démontrer son plein engagement, ah d'accord, je les confonds toujours c'est deux là, c'est à cause de leur pointe de vitesse.
Donc, nos réservistes ont chuté 24 à 0 contre Bédarrides pendant que notre première battait Tarascon avec 42 points d'écart.
Sachant que le vent qui soufflait était un vent d'est, que Claude a bu un pastis à 11H03, que les miettes dans la barbe de Big datent d'une époque où les anciens francs avaient cour et que Cyril risque l'hyperglycémie chaque dimanche, donnez-moi le score exact du match. Vous avez une ligne pour répondre...
59 à 17, bravo, en même temps c'était facile.
On retiendra malgré tout le plein engagement de l'ensemble des équipiers...je l'ai déjà écrit ? Je le réécris alors. 
Malgré la défaite, nos réservistes ont vraiment livré un match volontaire et franchement, j'aime pas jurer mais, sur la vie de mes morts, avec un poil de réussite /réalisme en plus sur nos moments forts le score aurait pu être en notre faveur.
Pour étayer mes écrits, je vous propose ci-après une liste d'affirmations sur la prestation de nos joueurs mais méfi, une est fausse, saurez-vous la dénicher ?
Big a filé au moins trois cartouches. Quentin avait laissé la caravane au garage. Mathieu a joué à plus de poste sur ce match que ce qu'il a trouvé nos sauteurs en touche. Santa n'a pas marronné. Momo et Léo sont en fait le même homme alors que Robin et Robin n'ont rien à voir. Corentin roule sa ceinture pour la ranger. JP fait l'amour aux boucliers d'échauffement. Jéremy a fait un(e tentative de) débordement à la Campese. Le Danjou et Tchoutchou ça rime entre eux. Camille n'en a pas voulu à Théo de jouer devant alors que lui il adorerait ça et vice versa. Amigacciu n'a pas touché un ballon et Axel préfére son équipe à (l'anniversaire de ) sa cousine. Vous avez une ligne pour répondre...
Et oui, là encore c'était fastoche, Santa a un peu marronnée mais un Santa sans marronnage, c'est comme une bière sans verre, une clope sans briquet, matcher sous Tinder mais putain c'est avec sa soeur, avoir une appli de livre audio en georgien, gagner un bon d'achat sur un site chinois,...c'est bien mais c'est pas top !
Quant à l'équipe une je ne dirais pas que la copie a été parfaite mais franchement, j'aime pas jurer, mais sur mes six burnes,  je suis sûr que tout le monde a commencé la semaine de bonne humeur comme s'il s'était vu offert un cash par Steven !?!
Une félicitation spéciale pour nos néo-séniors qui ont fait plus que tenir leur place et à Alex pour son rendement en touche.
 

Les vacances ne sont pas assez loin..?

Défaite 19 à 12 de nos équipiers B chez Marseille Huveaune. Nous aurions pu espérer un meilleur résultat avec un peu plus d’application mais voilà, la tête de certains était peut-être encore en vacances ?
Ahhh les vacances...les filles en maillot qui te détournent le regard et te font rater la bonne sortie dans le rond-point comme on peut rater un lancer en touche.
Les grillades, si bonnes mais si grasses, que tu as les mains qui glissent au point de lâcher ton (quarante huitième) verre de rosé comme on peut lâcher un placage alors que l’on a les cuisses de l’adversaire contre la joue.
Le charme de la route des vacances encombrée par tous ces conos en camping-car et putain, lui là, il nous fait bien chier avec sa caravane du XIIème siècle merde. C’est fini les caravanes mec ! Comment tu veux avancer avec une caravane au cul toi ?!? Une caravane au cul c’est comme un ailier avec de la pancha, ça rame !
Alors ? On pointe ou on tire ? Tu te la sens ? Hé, je me sens de la tirer mais je suis pas sûr de l’avoir. Oh putain, belle en l’air...mais non, merde. Hé ouais, une boule bien tirée c’est comme une pénalité, si à l’arrivée tu marques pas tu n’en veux pas à celui qui a pris ses responsabilités mais quand même, ça serait sympa qu’il tousse une petite tournée histoire de dédramatiser.
Bon, c’est bon, on a tout pris pour la plage ? Ma chérie, j’ai pris la glacière, les serviettes, les parasols, la crème solaire, les chapeaux, les bouées, tu n’oublies pas les lunettes de soleil ? 10 km en voiture ça use ça use, 10 km en voiture ça use les...hein, quoi ? Pardon ma chérie tu as...tu as oublié les lunettes. Très bien on fait demi-tour, on va pas laisser les minots sans lunettes, c’est indispensable, c’est comme des licences pour un match bon, en même temps je ne t’en veux pas ma chérie, tu n’avais que ça à prendre !?!
Deux spritz s’il vous plaît.... alors Brunehild c’est quoi comme origine, espagnol non ? Mademoiselle, la même chose, merci. Oui je joue au rugby, j’aurais même pu jouer avec les all-blacks car ma grand-mère adore les kiwis. Mam’zelle, deux autres mojitos siouplaït. Bien sûr, que je t’aime Brunemachin, je t’aime comme la vache aime l’herbe...DEUX MOJITOS MEEERDE !!! Non machine, reste putain, on n’a pas fini..Voilà, le match d’hier s’était ça, un plan drague pour lequel nous avions les moyens de bien faire mais qui s’est mal fini…
En tout cas, le prochain coup on met au fond !!!
 

Nos seniors en stage

LES CADENEAUX PREPARENT LEUR SAISON
Du 24 au 26 août dernier, une trentaine de joueurs séniors, accompagnés du staff au complet, se sont rendus à Ste Tulle (04), au centre Regain bien connu des passionnés de l’ovalie.
Pour ce stage, les joueurs ont été confrontés à un programme copieux : Assimilation du nouveau projet de jeu, préparation physique intensive dont une course de côte qui a causé de nombreux dégâts et ateliers techniques.
Bravo au groupe pour son investissement sportif et technique mais surtout pour les bons moments passés, notamment au « Colibri » et l’intégration des nouveaux.
La souffrance endurée nous permettra d’atteindre nos objectifs ambitieux pour la saison à venir !
 

Staff 2018-2019

Seniors
A déterminer
HOCINE  N.
06 22 74 41 19
Entraîneur
HOCINE N.
06 22 74 41 19
Entraîneur
PYCKOUT C.
06 03 76 62 31
Entraîneur
MELCHIONNE  G. 
06 86 75 00 07
Dirigeant
GUIDET Ch
06 49 57 11 30
Dirigeant
LACAM  Cl.
06 82 14 50 02
Dirigeant
MARTIN  E
06 72 94 20 57
Dirigeant
BALDACHINO S.
 
Dirigeant
GONON  Ph.
 
 
 
 
 
 
 
Les Pennes Mirabeau Cadeneaux Rugby - Maison du Rugby - 1308 , Avenue Paul BRUTUS - 13170 Les Pennes Mirabeau

    rugbypmcadeneaux@orange.fr